Ma vie étudiante | Partie 2

Dans l’article précédent, je vous ai raconté en détails ma vie étudiante, de ma première année d’études à aujourd’hui, en passant par quelques étapes assez croustillantes ! Vous aviez été nombreux à avoir lu mon article et me poser des questions qui pourraient intéresser pas mal de monde… Du coup, on se retrouve pour la partie 2 qui prendra la forme d’un Q&A !

Pour rappel, je suis en études de communication dans le but de devenir attachée de presse !

Quel est le coût des formations ?

Je ne suis pas une experte sur toutes les formations en communication, mais de ce que j’ai pu voir en 4 ans d’études, les écoles privées de com’ proposent des formations qui varient généralement entre 7000€ et 10000€ maximum… Il peut y en avoir des moins chers, mais rarement plus chers que ça. Mais je vous le répète je ne suis pas une experte ! Il est important de se renseigner sur les frais et les prêts bancaires avant de postuler dans une école. Les tarifs sont la plupart du temps marqués sur le site internet de l’école en question.

Sinon, vous pouvez accéder à des écoles publiques, qui sont entièrement gratuites (sauf frais d’inscription dans certains cas). Ou alors, vous pouvez tout aussi bien effectuer votre formation en alternance. Si vous êtes en contrat pro, l’entreprise paie vos frais de scolarité. Par contre, si vous être en contrat de stage alterné, c’est plus compliqué, l’entreprise n’y est pas obligée mais je vous conseille de négocier au début pour qu’elle prenne en charge vos frais de scolarité, c’est d’ailleurs mon cas actuel !

Peux-tu détailler tes missions ?

Actuellement je suis “assistante communication” à la STAS, c’est le TCL de Lyon ou encore la RATP de Paris, pour ceux qui ne connaissent pas Saint-Étienne.

Mes principales missions concernent la communication interne, les relations presse, l’événementiel et la communication institutionnelle.

Concernant la communication interne, je m’occupe du journal propre à l’entreprise et des informations circulant sur l’intranet. Je suis donc toujours à la recherche d’informations dans les différents secteurs de la STAS (ex. marketing, exploitation, rh, etc.), afin de pouvoir alimenter, tous les mois, le magazine interne ou de faire circuler des “infos internes” sur l’intranet. J’effectue des interviews auprès des salariés, je prends des photos, etc. En bref, je suis me charge de la conception-rédaction de ces deux supports !

Ensuite, les relations presse consistent à garder contact avec les journalistes, en répondant à leurs appels ou en rédigeant des communiqués et dossiers de presse. Le but étant de récolter des informations ou de leur en faire parvenir afin de les guider dans leurs articles. Histoire qu’il n’y est pas de quiproquo et que tout le monde soit au courant des événements. Par exemple, un truc tout bête… Si une grève est prévue et qu’un changement d’horaires a lieu, on envoie les nouvelles horaires sous forme de communiqué de presse aux journalistes afin qu’ils puissent les mettre dans leur journal. Comme ça les habitants seront tenus informés !

Côté événementiel, je n’en ai pas vraiment fait pour l’instant mais je vais travailler sur plusieurs projets, comme des conférences de presse ou des inaugurations par exemple. Mon rôle sera de trouver des idées et tout simplement de les mettre en place 🙂

La communication institutionnelle, pour ceux qui ne le savent pas, c’est la communication qui n’a pas un but commercial… En gros, elle concerne l’image de l’entreprise ! Mon dernier exemple en date (et d’ailleurs c’est un des projets qui m’a le plus plu cette année) est la mise en place d’une campagne de com’ sur les incivilités envers les conducteurs. Pour se faire, il a fallut mettre en place un shooting photo et créer des affiches. Dis comme ça ça paraît simple, mais il faut passer par pleins d’étapes comme l’adaptation aux plannings des personnes photographiées, la sélection des photos, l’imagination et la conception des affiches, les retouches, etc.

J’ai pu également, au cours d’autres expériences, faire du community management, du référencement ou encore du marketing d’influence.

Le community management consiste à s’occuper de tout ce qui est réseaux sociaux : analyser ce qu’aime la cible, photographier, créer les contenus, organiser, publier les photos, que ce soit sur Instagram ou Facebook. Il faut créer un maximum de contenus de qualité afin de faire en sorte que la cible souhaitée voit les publications et vienne s’abonner aux réseaux quoi.

Concernant le référencement (l’outil qui fait en sorte que ton site apparaisse dans les premiers résultats Google), le plus gros c’est de rédiger, rédiger et encore rédiger ! Que ce soit des fiches produits, des articles de blogs ou encore des petits textes par ci par là. C’est primordial pour avoir des visites sur ses pages.

Et pour finir, le marketing d’influence (ma mission préférée) consiste à mettre en place des collaborations entre les marques et les influenceurs !

Le Master est-il indispensable dans ce domaine ?

Donc là, ne vous méprenez pas, mais ma réponse reste mon point de vue. Encore une fois, je ne suis pas une experte mais vous me posez la question donc je vous donne mon avis…

Personnellement, je trouve que le Master est indispensable dans ce secteur, et surtout si l’on souhaite se spécialiser dans un domaine de la com’. Par exemple, à la rentrée prochaine, je me spécialise dans les relations publiques et l’événementiel afin de bosser dans les rp plus tard. Par contre, je pense qu’il est très important de privilégier les expériences et de faire en sorte que vos stages ou alternances correspondent à votre futur projet !

Il est également indispensable car c’est toujours très bien vu d’avoir fait des études légèrement poussées. Ça montre que vous avez envie d’apprendre et que vous êtes motivés.

Comment se déroulent les concours ?

J’ai pu effectuer 5 ou 6 concours dans des écoles de communication depuis 2015 et on retrouve généralement les mêmes épreuves.

D’un côté, il y a les épreuves écrites où on retrouve quasiment à chaque fois le fameux et redoutable QCM de culture générale ! Ensuite on a souvent de l’anglais, une synthèse en français ou alors une analyse de campagne de communication. Dernièrement, j’ai même eu une épreuve de créativité, où l’on devait écrire la suite d’une vidéo de quelques minutes.

De l’autre côté, il y a l’épreuve orale ! Et celle-ci, elle est obligatoire dans tous les cas… En général, ce n’est pas trop dur, on vous pose pleins de questions sur votre parcours, votre personnalité et vos projets. Donc si vous savez ce que vous avez fait et ce que vous souhaitez faire, il n’y a pas de raison que ça se passe mal.

Comment acquérir de l'expérience (hors stage) ?

Il n’y a pas quinze milles réponses différentes à cette question. La clé de l’expérience c’est le bénévolat…

Vous pouvez effectuer des missions ponctuelles pour des associations, comme l’organisation d’événements ou la conception de visuels de com’, ou alors aider une entreprise qui vient de s’implanter sur le marché à se développer sur ses réseaux sociaux par exemple…

Quand c’est gratuit, vous pouvez trouver ce type de missions à tous les coins de rue. Il faut juste en avoir envie.

Pour ma part, je m’occupe gratuitement de la communication digitale d’un e-shop de décoration qui a moins d’un an. Je publie quotidiennement sur ses réseaux sociaux, je rédige des articles sur la partie blog du site et je mets en place des collaborations avec des influenceurs… Il n’y a pas de secret, pour apprendre il faut faire.

Quel job étudiant fais-tu ?

Alors en tant que grosse fainéante, j’ai arrêté mes jobs étudiants (bien-sûr, c’est parce que je peux me le permettre vu que je suis en alternance). Mais avant je faisais hôtesse d’accueil au stade de Saint-Etienne pendant les matchs de foot. Ça me rapportait pas énormément mais suffisamment pour arrondir mes fins de mois…

Aujourd’hui, j’ai beaucoup trop de boulots à faire (entre les devoirs, le blog, Instagram, l’alternance, etc.) donc je préfère me reposer et souffler pendant mon temps libre…

Sinon l’été, je fais de l’intérim ! Ça fait trois ans que je passe un ou deux mois pendant la période estivale à casser des cartons. C’est très long mais je peux vous dire que quand j’ai ma paie j’en suis ravie.

Je pense me mettre prochainement en auto-entrepreneur afin de pouvoir effectuer des petites missions comme la création de flyers, la mise en place de collaborations, la rédaction d’articles, etc.

Pourquoi veux-tu devenir attachée de presse ?

Avant de répondre à cette question, je tiens à préciser que j’aimerai devenir attachée de presse dans le domaine de la mode, beauté, bien-être, etc. Ce métier consiste donc à être en lien permanent avec les journalistes, à rédiger des communiqués et des dossiers de presse, organiser des événements ou bien des voyages presse (le côté le plus fun !), créer des invitations presse, etc.

Enfin bref, depuis toute petite, je lis des tas de magazines, j’ai toujours adoré cet univers. C’était donc pour moi une évidence de faire un métier en lien avec la presse…

Ce qui m’attire beaucoup c’est le contact avec les journalistes, ainsi que le côté rédactionnel, créatif et événementiel (surtout le côté “voyages presse” qui me permettra de voyager). Enfin, tout quoi ! Je pourrais mêler toutes mes passions, quoi de mieux ?

Bon voilà, j’ai répondu à toutes les questions qui m’ont été posées. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à me les poser en commentaire ! D’ailleurs, je vais rapidement vous préparer un article sur des conseils pour trouver un stage ou une alternance, je pense que ça peut vous être utile, sachant que la période des recherches va bientôt commencer pour beaucoup.

Laisser un commentaire